Cette section traite d’un accès au logement et d’hébergement pour les personnes atteintes de maladie mentale.

Principes-clés pour un nouveau modèle des ressources résidentielles

  • Que l’hébergement soit reconnu comme étant un droit et un facteur de rétablissement

  • Que les individus puissent choisir leur lieu d’hébergement, sans qu’il leur soit assigné par une tierce personne ou par une organisation

  • Que l’individu soit considéré comme un citoyen à part entière (un locataire qui signe un bail)

  • Que le milieu de vie soit flexible, individualisé et que les services disponibles soient offerts sur demande

  • Que soient séparés la gestion entre les services d’hébergement, les services de traitement de la maladie et de réinsertion sociale et les services de soutien courant

Tiré de Harvey et al. (2013) et inspiré de Tabou et al. (2010)

Rappel des mesures 2 et 3 du Plan d’action en santé mentale 2015-2020 du MSSSS du Québec | Document PDF de la mesure (accès gratuit) | Document PDF du plan d’action (accès gratuit)

Les essentiels

  • Comission de la santé mentale du Canada. (2014). Projet Chez Soi – Rapport final du site de Montréal. Commission de la santé mentale du Canada. Calgary, Alberta. Document (accès gratuit)
  • Commission de la santé mentale du Canada. (2011). Le logement: la clé du rétablissement (Turning the Key). Commission de la santé mentale du Canada. Ottawa Document (accès gratuit)
  • Permanent Supportive Housing Evidence-Based Practices (EBP KIT) (SAMHSA, État-Unis) : Guide de pratique qui décrit les composantes essentielles des services et des programmes de soutien au logement pour des personnes atteintes de maladie mentale. Document (accès gratuit)
  • Association canadienne pour la santé mentale. (2016) Le logement : un déterminant majeur de la santé mentale. ACSM. Québec, Montréal. Document (accès gratuit) 
  • Piat, M., Cloutier, S., Fleury, M-J., Lesage, A. (2012). Les conditions d’hébergement favorables au rétablissement: perspective des usagers et usagers. Revue canadienne de santé mentale communautaire, 31(1), 67-85. Résumé | Article (accès institutionnel)
  • Piat M., Lesage A., Dorvil H., Boyer R., Couture A., Bloom D. (2008). Les préférences résidentielles des personnes souffrant de troubles mentaux graves : une étude descriptive. Santé mentale au Québec, 33(2), 247-69. Résumé | Article (accès institutionnel)
  • Guay, J. (2008). La citoyenneté au quotidien. Le partenaire, 17(1). Article (accès gratuit)

Enjeux de salubrité

Bien que ce ne soit pas si courant, il arrive que les usagers, membres de l’entourage et intervenants aient à faire face à des enjeux de salubrité, tels que la présence de punaises.

Recommandations

Voici quelques informations et recommandations en présence de punaises de lit

Indices laissant suspecter la présence de punaises

  • La personne se plaint d’être piquée et d’avoir des démangeaisons
  • Des marques de piqûres (semblables aux piqûres de moustiques) peuvent être visibles sur les bras, les jambes et le dos
  • Il peut y avoir présence de taches sombres sur les draps et l’oreiller

Comment se protéger en cas de suspicion de présence de punaises:

  • Éviter de porter des vêtements amples et des manches longues
  • Prévoir des vêtements de rechange
  • Eviter de vous asseoir sur le lit, le sofa ou sur les meubles rembourrés
  • Apporter avec soi le strict minimum, laisser vos effets personnels dans la voiture
  • Mettre vos effets personnels dans des sacs à déchets de couleur pâle
  • Laver vos mains en quittant le logement, ainsi qu’au retour à votre travail et chez vous
  • Si des vêtements de protection sont nécessaires (couvre-chaussures, jaquette), vous changer à l’intérieur du logement de la personne afin de préserver la confidentialité
  • Le lavage des vêtements à l’au chaude et le séchage à haute température détruisent les punaises. Vous pouvez également mettre les vêtements au congélateur pendant 48 heures.

Tous les milieux cliniques disposent d’un protocole en cas de présence suspectée ou confirmée de punaises. La section suivante vous offre de la documentation additionnelle pour plus d’information.

Activités gratuites d’échanges de connaissances

À revoir – Conférence d’introduction au thème

Logement autonome : Élément essentiel à l’intégration sociale et au rétablissement

Conférencières-invitées : Jessica Soto, (coordonnatrice du programme “Un toit D’abord” Diogène) Valérie Coulombe, (coordonnatrice des programmes. ACSM, filiale Montréal) et Sonia Côté (ex-gestionnaire du projet”Chez soi”)

Revisionnez la conférence sur YouTube (durée : 1h03)

Forum de discussion

Dans les priorités de l’équipe d’intervention, quelle place occupe le logement, la prévention de situations d’urgence en logement, la recherche de logement autonome, etc.? Est-ce que la préoccupation pour le logement devrait être plus importante?

Ouvert à tous | Activité permanent

Accéder au Forum

Sites d’intérêt

  • Ici, Chez soi (Québec, Canada): Site créé en collaboration avec l’ONF et la Commission de la santé mentale du Canada autour de la vaste enquête scientifique qui visait à trouver le moyen le plus efficace d’aider les personnes itinérantes souffrant de problèmes de santé mentale à sortir de la rue.
  • Service Toit d’abord, organisme Diogène (Québec, Canada) : Le service de soutien Un toit d’abord, continuité du projet Chez Soi, met principalement l’emphase sur l’accessibilité et le maintien en logement. Le projet et ce service ont permis aux participants d’intégrer un logement de leur choix, accompagné d’une subvention au logement et d’un suivi clinique personnalisé, plus ou moins intensif, selon leurs besoins.
  • Programme Clé en main, organisme PECH (Québec, Canada) : Le programme Clés en main vise à offrir à des personnes qui ont des problèmes de santé mentale des logements sociaux subventionnés de qualité de même que des suppléments au loyer (subvention où le locataire paie 25 % de son revenu pour le loyer).

À lire sur le sujet

  • Baillergeau, E., & Morin, P. (2008). L’habitation comme vecteur de lien social (Vol. 36). Presses de l’Université du Québec. Livre (achat en ligne)
  • Beaudoin, I. (2015).Efficacité de l’approche « logement d’abord » : une revue systématique. Drogues, santé et société. Document (accès gratuit)
  • Dorvil, H., et Boucher Guévremont, S. (2013). Le logement comme facteur d’intégration sociale pour les personnes  itinérantes aux prises avec des problèmes de santé mentale participant au projet Chez soi. Pour la Commission de la santé mentale du Canada.Document (accès gratuit)
  • Felx, A., Alain Lesage, Sonia Côté, Marc Corbière. (2012).De l’institution à l’appartement : Manuel de ré adaptation psychiatrique (2 ed). Québec: Presse de l’université du Québec, ), 243-273. Article (achat en ligne)
  • Morin, P., Henri Dorvil. (2001). Le logement comme facteur d’intégration sociale pour les personnes classées malades mentales et les personnes classées déficientes intellectuelles. Nouvelles pratiques sociales, 14(2), 88-105. Résumé | Article (accès gratuit)
  • Pelletier J.-F., Piat, M., Côté, S., Dorvil, H. (2009).Hébergement, logement et rétablissement en santé mentale : pourquoi et comment faire évoluer les pratiques. Québec : Presses de l’Université du Québec. Livre (achat enligne)
  • Rodriguez, L., Bourgois, L., & Landry, Y. (2006). Repenser la qualité des services en santé mentale dans la communauté : Changer de perspective (Vol. 19). Presses de l’Université du Québec. Livre (achat en ligne)
  • Tabol, C., Drebing, C., & Rosenheck, R. (2010). Studies of “supported” and “supportive” housing: A comprehensive review of model descriptions and measurement: Evaluation and Program Planning. 33 (4), 446-456. Résumé (accès PubMed)
  • Corrigan, P. W., & McCracken, S. G. (2005). Place first, then train: an alternative to the medical model of psychiatric rehabilitation. Social Work, 50(1), 31-39. Résumé (Accès PubMed)

Ressources complémentaires

En savoir plus

  • Harvey, G. (2013). Les ressources résidentielles en milieu urbain auprès de personnes atteintes de troubles psychiatriques, une pratique à penser différemment. Maitrise en ergothérapie, Université de Montréal, Montréal. Document (accès gratuit) | Présentation PowerPoint
  • Fitzgerald, É. (2009). Les ressources d’hébergement en santé mentale : analyse des enjeux et propositions d’actions pour les ergothérapeutes. Maitrise en ergothérapie, Université de Montréal, Montréal. Document (accès gratuit)
  • Troisième forum citoyen en santé mentale – Un toit, un quartier…notre communauté! Présenté par l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal et ses partenaires, le 16 mai 2013. Consulter

Capsule vidéo d’introduction du thème 5 sur le logement autonome

Durée : 5 min, 03 sec

Pistes de réflexion suite au visionnement de la capsule

Guide accompagnateur de la capsule pour amorcer une réflexion sur l’importance pour les personnes souffrant de problèmes de santé mentale d’avoir accès à un logement décent, de son choix et, de bénéficier d’un service de soutien et de suivi dans la communauté. Accès PDF( gratuit)